Partager :
: Accueil

SOS TSAF - Ressources pour professionnels de la santé et aux autres
Accompagnattrice virtuelle Antoinette

Recherches Dr McGraw

Exposition prénatale à l’alcool: Ses effets et ses répercussions épigénétiques

 

 


Une ancienne doctrine en toxicologie favorise le concept de « tout ou rien », signifiant qu’une exposition néfaste lors de l’organogenèse entraînera soit la mort embryonnaire ou aucune conséquence. Les travaux du Dr McGraw démontrent plutôt qu’une exposition à l’alcool pendant cette période a des conséquences néfastes sur l’embryon, sans toutefois entraîner sa mort. D’ailleurs ses résultats confirment que cette exposition entraîne la dérégulation des profils de méthylation d’ADN dans le cerveau embryonnaire à mi-gestation ainsi qu’une augmentation d’anomalies morphologiques (e.g., retards de croissance, difformités du cerveau). De plus, les plus récentes expériences démontrent que ces conséquences moléculaires ont des impacts à long terme sur les fonctions cognitives du cerveau puisque les souris adultes ont divers déficits de mémoire et d’habiletés sociales et ce, même sur des souris à l’apparence normale.

Les principaux travaux de recherche de Serge McGraw portent sur la compréhension de l'instabilité épigénétique survenant lors d'une interruption du maintien de la méthylation de l'ADN au cours du développement embryonnaire précoce. Son laboratoire de recherche vise à comprendre comment, pendant le développement de l'embryon, un dérèglement du programme épigénétique peut être impliqué dans la survenue de troubles développementaux prénataux ou suivant la naissance.

Au cours des dernières décennies on a observé une recrudescence de troubles neuro-développementaux chez l'enfant (ex: autisme, troubles déficitaires de l'attention et de l'apprentissage, retards développemental et intellectuel). Selon de nombreuses études, l'exposition de l'embryon ou du fœtus à des insultes environnementales néfastes (ex: mauvaise alimentation, polluants chimiques, drogue, alcool) au cours de la grossesse serait l'une des principales causes de cette recrudescence. Ses recherches approfondiront significativement nos connaissances sur les dérèglements initiés sur l'épigénome du jeune embryon, ainsi que sur l'évolution de ces dérèglements conduisant au développement de troubles neuro-développementaux pendant le développement du cerveau chez l'enfant. Il est vital de comprendre la nature de ces dérèglements épigénétiques à travers le développement du cerveau dans le but d'acquérir la capacité pour concevoir des traitements épigénétiques ciblés pour les désordres du cerveau.

Pour en savoir plus sur Dr. McGraw
Pour en savoir plus sur la recherche des déficiences induites par l’exposition prénatale à l’alcool sur les jeunes embryons

 

 

Pour visionner la conférence que Dr. Serge McGraw a gracieusement offerte à SafEra pour le colloque SOS TSAF, veuillez nous écrire.